Le maquillage masculin ou la superficialité androgyne


Non classé / mardi, avril 9th, 2019

Après la démocratisation de la mode et du « fashion » masculin, nous pouvons voir depuis quelques années le développement d’un nouvel artefact de la modernité : le maquillage au masculin.

Devons-nous vraiment s’étonner de l’arrivée de telles indécences ? Pourquoi devons-nous nous alarmer pour de simples fonds de teint et autres fards à paupières ? brève analyse.

le parfait exemple de la modernité tant fantasmée

L’importance du paraître et la différence simulée

L’homme recherche t’il la conformité ou alors la transgression ? Question ô combien difficile.
Alors que l’on peut voir une certaine uniformisation des idées sur le plan sociétal ( la sacro sainte doctrine du « progrès »), d’un autre coté chacun veut faire la différence, le plus souvent d un point de vue physique.

La mode est à la victimisation. Vous voulez vous sentir vivre et vous croire important ? Rien de plus facile ! Criez haut et fort votre différence, au passage saupoudrez le tout d’un peu (beaucoup) de victimisation et vous recevrez toute la compassion hypocrite souhaitée !
Plus sérieusement : nous pouvons voir une recrudescence de discours victimaires et aujourd’hui les gens ne se reconnaissent que dans leurs différences et le caractère minoritaire de leur statut, qu’il soit ethnique, religieux ou encore d’ordre de l’orientation sexuelle.

Le maquillage est donc un parfait moyen pour un homme de se sentir vivre ! Il aura alors de quoi pleurer et se plaindre, quoi crier à la discrimination et au harcèlement toutes les secondes !

Pensez-vous réellement que si le maquillage n’attirait pas la controverse, ces homme le porterait tous les jours ? Bien sur que non, tout est bon pour se plaindre et pleurer de sa situation et son isolement (voulue).

la fameuse violence de l’isolement et de l’hacèlement

La multiplicité des genres et le pourquoi du comment on ne s’y retrouve plus

Aujourd’hui les hommes comme les femmes peuvent mettre du maquillage car finalement le genre n’est qu’un détail ! La preuve, on nous explique aujourd’hui que plus de 72 genres existent et le modèle basique « homme-femme » est totalement désuet.

Nous ne pouvons critiquer le maquillage chez les hommes car finalement le choix du genre auquel il est alloué est totalement hasardeux et discriminant ! Nous voulons nous plus en plus nous faire oublier les différences entre les hommes et les femmes.
Pire on nous dit que le genre est enfaîte une construction sociale et que si un garçon se sent garçon c’est à cause de ses parents qui sont rétrogrades !

Il devient alors tout à fait normal pour un garçon de porter du maquillage puisque la différenciation des sexes n’existe plus aujourd’hui. L’Homme décide donc de ce qu’il est. Au lieu de vouloir inciter l’Homme à agir sur sa vie par ses actes, on lui fait croire que tout est inter-changeable par sa volonté pure.

Nous comme dans une société de consommation et on nous rabâche encore et encore que le bonheur et le sens de la vie ne peut être que par l’accomplissement de tous nos désirs, même les plus farfelus ! Vous voulez devenir un homme ? Pas de soucis nous avons une opération pour ca !
Vous voulez devenir un avion de combat A-29 ? Mais faites comme vous voulez bien sur, vous êtes LIBRE !

Un modèle en voie de disparition…..

Alors que retenir de tout ca ? N’allons nous pas « trop loin » en relevant tous ces thèmes et toutes ces polémiques ?
Non, comme on le sait les actualités ne sont que le reflet de questions sociétales profondes et de différences d’opinion. Cet exemple du maquillage masculin n’est que la réalisation de cette opposition entre progressisme et non-progressisme. Encore une fois une éternelle opposition entre le camp du bien et du mal, restent-ils encore à être définis…

Posons-nous de vrais questions: A qui tout cela profite ? A qui la vente de maquillage et autres produits de beauté profite ? A qui ces opérations de changement de sexe profitent-elles ?

Tout n’est que rendement et enjeux économique dans ce bas monde….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *